Appelez-nous gratuitement

819-777-1333

546 Boulevard Saint-Joseph GATINEAU, QC - J8Y 4A4

plan d'accès

Rejoignez-nous sur :

Clinique vétérinaire, Gatineau : vaccination

La vaccination aide à protéger vos animaux contre un bon nombre de maladies potentiellement sérieuses, voir même fatales, comme la rage.  Aussi, la vaccination coûte considérablement moins cher que les traitements disponibles pour les maladies contre les lesquelles nous vaccinons normalement.  Tous les animaux devraient être vaccinés car même les chats et chiens d’intérieur peuvent être exposés à une chauve-souris ayant la rage.  Les vaccins contiennent des virus et bactéries qui ont été modifiés afin de ne pas causer de maladie.  Lorsqu’un animal est vacciné, ça stimule deux parties de son système immunitaire. La première est la production d’anticorps, l’autre est la stimulation de l’immunité à médiation cellulaire qui, lorsque combinés, forme une barrière à la bactérie ou au virus en question. Si le chien ou chat vient à être exposé à la maladie, les deux parties du système immunitaire vont réagir rapidement afin de détruire l’agent pathogène. La protection fournie par un vaccin diminue avec le temps. Votre animal nécessite des « rappels » de vaccins afin d’assurer une immunité continue. Notre équipe est là pour discuter avec vous des vaccins nécessaires, en lien avec le mode de vie de votre animal.

Vaccination canine disponible à la Clinique Vétérinaire de Hull Inc. :

Rage

La rage est une maladie virale qui attaque le système nerveux central de tous les animaux à sang chaud, incluant l’humain.  La rage est transmise par la salive donc principalement par morsure d’un animal atteint de la maladie. Cette maladie se voit souvent chez les animaux sauvages tels que les mouffettes, les renards, les ratons-laveurs et les chauves-souris.

Canine vaccinations available at Clinique Vétérinaire de Hull Inc.

Maladie de carré

La maladie de carré est un virus grave qui atteint surtout, les jeunes chiens non vaccinés. Les signes cliniques pouvant être présentés incluent des écoulements des yeux et du nez de couleur jaunâtre ou verdâtre, toux, difficulté à respirer, augmentation de la température du corps, perte de poids, vomissements, diarrhée, perte d’appétit, trouble du système nerveux (tic, convulsions, etc.) ainsi que le durcissement des coussinets. La maladie de carré est très contagieuse.  Toutes les excrétions et sécrétions corporelles (écoulements, vomit, diarrhée, urine) peuvent être porteuses de la maladie. Ce virus peut aussi se trouver dans les courants d’air ou sur des objets inanimés tels que les bols à nourriture des animaux. Il est extrêmement important de prévenir la maladie puisqu’elle est souvent fatale. Même si votre chien survit, la maladie de carré peut faire des dommages permanents au système nerveux du chien, à son odorat, sa vue et son ouïe. Il a été démontré que la vaccination peut prévenir cette maladie.

Adénovirus

L’adénovirus est une maladie virale qui est particulièrement commune chez le jeune chien non vacciné (9-12 semaines). Les signes cliniques pouvant être présentés incluent des anomalies du système respiratoire (écoulements des yeux et du nez, toux), des indications de problèmes au niveau du foie et des reins (jaunisse, perte d’appétit, vomissements, changements dans les habitudes de consommation d’eau et habitudes urinaires). Occasionnellement, un chien peut développer un « œil bleu » (œdème cornéen). L’adénovirus est transmis par contact avec l’urine d’un chien atteint de la maladie. La prévention par vaccination est souvent la clé puisque l’adénovirus est souvent fatal. L’adénovirus n’est toutefois pas transmissible à l’humain.

Parvovirus

Le parvovirus est une maladie grave qui atteint, majoritairement, les jeunes chiens (entre 6 semaines à 6 mois) mais qui peut aussi atteindre des chiens de tous âges. Le parvovirus est un virus robuste, capable de résister à des changements de température extrêmes et à la plupart des désinfectants. Un chien peut attraper le parvovirus par contact avec un chien atteint de la maladie ou par contact avec des selles porteuses de la maladie. Le parvovirus s’attaque au système digestif, amenant l’animal atteint à perdre l’appétit, à devenir léthagique et à avoir de la diarrhée et/ou des vomissements. La diarrhée est souvent sanglante et a une odeur fétide (de sang digéré). Certains chiens font de la fièvre. Sans traitement, le parvovirus peut être fatal. 
Cette maladie est très grave et peut être très dispendieuse à traiter. Il a été prouvé que la vaccination contre cette maladie virale hautement contagieuse, réussit très bien à prévenir la maladie (ou à en diminuer la sévérité).

Leptospirosis

La leptospirose est une maladie qui altère les fonctions rénales et peut causer une insuffisance rénale. Une maladie du foie peut aussi apparaître. Les signes cliniques pouvant être présentés incluent la perte d’appétit, léthargie, jaunisse, vomissements, diarrhée et convulsions.
Il existe différents types de leptospire qui peuvent causer la maladie. Les animaux sauvages et domestiques (bovins, cochons et chiens) peuvent agir comme réservoirs à infection.  La maladie est transmise par contact avec l’urine d’animaux atteints. Les eaux stagnantes ou à débit lent sont propices au développement de l’organisme.

Bordetella Bronchiseptica (toux de chenil)

Les signes cliniques de la toux de chenil incluent une toux sèche non-productive et, chez certains chiens, des écoulements nasals, une perte d’appétit et de la difficulté à respirer.  La toux de chenil est très contagieuse et est transmise par éternuements, la toux et un contact avec les sécrétions nasales.  La toux de chenil est communément transmise lorsque les chiens sont à proximité les uns des autres, par exemple à des expositions canines, dans des chenils, etc.  Si votre chien suit des cours d’obéissance ou passe du temps en pension, la vaccination est alors conseillée.

Maladie de Lyme

La maladie de Lyme est causée par un spirochète (Borrelia burgdorferi) et transmise par les tiques.  C’est une maladie grave pour l’humain.  Les signes cliniques observés chez le chien, s’ils surviennent, sont la boiterie, enflure des articulations, fièvre, perte d’appétit et léthargie.  Le cœur, le cerveau et les reins peuvent aussi être atteints.  Les chiens, généralement, ne démontrent pas la lésion rouge autour de la morsure de tique comme chez l’humain.  Il peut être difficile de diagnostiquer la maladie.  Si le vétérinaire suspecte que votre chien pourrait avoir la maladie de Lyme, il pourrait demander un test sanguin afin de vérifier la présence d’anticorps au Borrelia. Si le résultat est positif, que votre chien démontre des signes cliniques de la maladie et voyage souvent à des endroits à risques élevés, des antibiotiques seront probablement recommandés.
Dépendamment de votre situation géographique, votre vétérinaire pourrait vous conseiller de vacciner votre chien contre la maladie de Lyme.  Afin d’aider à prévenir la maladie, il est bon d’utiliser un produit contre les tiques et de retirer les tiques de votre animal le plus tôt possible.  Le risque d’exposition aux tiques peut être réduit en gardant votre animal en laisse, sur les sentiers et en évitant les endroits boisés et les champs. Il est important de brosser le pelage de l’animal dès le retour à la maison.

Vaccination féline disponible à la Clinique Vétérinaire de Hull Inc. :

Vaccination féline disponible à la Clinique Vétérinaire de Hull Inc. :

 

Maladies respiratoires félines (Rhinotrachéite, Calicivirus, Chlamydia)

La rhinotrachéite et le calicivirus sont les deux principales causes d’infection des voies respiratoires supérieures chez le chat.  Même si les chats de tous âges peuvent être atteints, les jeunes chats sont les plus à risque. Les signes cliniques d’infection incluent ; éternuements, écoulements nasals et des yeux.  Certains chats ayant la rhinotrachéite peuvent tousser et certains peuvent développer une condition de l’œil appelée kératite ulcéreuse.  Les chats atteint du calvicivirus peuvent développer des ulcères buccaux, une pneumonie, la diarrhée et des problèmes d’articulations.  Le temps de guérison chez la plupart des chats est de 2 à 4 semaines. Or, les chats deviennent souvent porteurs chroniques de ces maladies et mettent ainsi les autres chats à risque. Puisque ces virus sont très communs, la vaccination est fortement recommandée.
Chlamydia psittici est un parasite que l’on croit responsable de certaines infections des voies respiratoires supérieures chez le chat.  Si cette maladie demeure non-traitée,  une grave maladie pulmonaire peut en découler.  Souvent, la chlamydia cause, chez le chat, une conjonctivite chronique.  Il est fréquent qu’une éruption de chlamydia se produise lorsque plusieurs chats cohabitent sous le même toit.

Panleucopénie

La panleucopénie est un virus résistant qui peut survivre jusqu’à un an dans l’environnement.  Les signes cliniques incluent fièvre, perte d’appétit, vomissements et diarrhée.  On la rencontre plus fréquemment chez les chats de 3 à 5 mois qui ne sont pas vaccinés. Si le virus attaque un fœtus, il peut causer une mort précoce ou l’hypoplasie cérébelleuse. La plupart des chats plus âgés atteint de ce virus ne présente aucun signe clinique. Un chat atteint peu être stérile. Chez la chatte enceinte, la grossesse pourrait être interrompue et mener à la perte de la portée. Le virus est transmis par contact avec un chaton atteint, un endroit contaminé ou les plats d’eau et de nourriture.

 

Leucémie féline

La leucémie féline est un virus capable de causer bon nombre de maladie chez le chat. Le lymphone (lymphosarcome) est la forme de cancer la plus fréquemment causé par ce virus. Malgré le fait que ce cancer existe sous différentes formes, reste que les plus communes affectent les intestins et la poitrine. Les signes cliniques pouvant apparaître sont vomissements, diarrhée et perte de poids (si les intestins sont impliqués) ou difficultés respiratoires (si la poitrine est impliquée). N’importe quel organe du corps peut être atteint. Le virus de la leucémie féline peut aussi causé l’anémie ainsi qu’une sensibilité aux autres virus et bactéries. Tout chat avec une fièvre d’origine indéterminée ou une maladie récurrente, devrait se faire testé pour ce virus. Beaucoup de chats ont un risque élevé d’exposition au virus. Si vous avez plus d’un chat, avez un chat qui erre à l’extérieur ou qui est très social et en mesure d’entrer en contact avec d’autres chats, si vous ne connaissez pas le passé de votre chat (parce que adopté d’un refuge, etc.), discuté avec votre vétérinaire de la possibilité d’une analyse sanguine. Notre équipe de vétérinaires peut vous aider à déterminer la nécessité à vacciner votre chat contre la leucémie.